::

— à l’intérieur du crâne —

tu déplies

   l’horizon puis

le découpes

   en accordéon

(un souffle

   – un silence

   – une respiration)

il revient

   dans ton champ de vision

et tu retournes

à tes vieilles obsessions —

::

— à l’intérieur du crâne —

 

x    x    x    x    j    x    x

x    a    x    x    x    x    x

  x    x    x    x    x    c    x

 x    x    x    x    x    x    h

  x    x    è    x    x    x    x

 r    x    x    x    x    x    x

  x    x    x    e    x    x    x

 

::

— à l’intérieur du crâne —

ressorties tes vieilles obsessions

pour un temps épinglées à d’autres horizons

remisées                           en bout de ligne

étouffées sous des vignes

elles ont fait une nouvelle apparition:

agitent 〈leur spectre〉

exhument des bribes

les creusent, les évident

t’entraînent dans leurs sillons

.

.

.

.

t   e   v

              e                    o

  g               *               i

          è          *   *   *          l

     i             *             à

       p          *          p

          u               r

              a   s   i

                   .

::

— à l’intérieur du crâne —

tu promènes tes rêves de porcelaine

vois l’horizon rougir

à la caresse de la nuit

qui déjà blêmit

à la menace du jour —

tu fermes les fenêtres

et te réfugies

au secret d’une mélodie.

 

::

— à l’intérieur du crâne —

drôle de vide aujourd’hui

— semblerait que ce soit l’heure

du grand remballage

tourne talons

puis la page

pour une énième

            r

      n.                       é

o                                    v

i                                    o

      t                         l

                   u

::

— à l’intérieur du crâne —

tu cultives d’autres crânes

à l’intérieur desquels

au gré des cryptes

d’autres crânes encore

te poussent

des idées

fouissent —.

::

— à l’intérieur du crâne —

et sous les coups de boutoir

le renforçant

et sa moindre esquis-

se

craquèle le dernier

remp-

    -art —

::

— à l’intérieur du crâne —

il y a

— ce qu’on dit

 qu’on fait —

— ce qu’on fait

 qu’on ne dit pas —

::

– à l’intérieur du crâne –

tu refais le monde

et te promets que

c’est la dernière fois —

— on ne t’y reprendra plus.